Vous avez atterri sur le site Français

SO POP à Saint-Ouen (93)

Conçu par le cabinet LOBJOY & BOUVIER & BOISSEAU Architecture, le projet prévoit la construction d’un immeuble de bureaux dans le nouveau quartier central du Grand Paris pour le compte du maître d’ouvrage COVIVIO.
SO POP

Le projet et ses particularités

Le projet porte sur la construction d’un immeuble tertiaire comprenant 7 étages de bureaux érigés sur 2 niveaux de sous-sol et auquel s’ajoutent 4 000 m² de jardins et terrasses. Mandataire de cette opération d’envergure à Saint-Ouen, 300 compagnons et 4 grues à tour ont été mobilisées pour exécuter les travaux de ce chantier qui se distingue aussi par diverses particularités architecturales, techniques et environnementales.

En premier lieu, ses corniches qui sortent de la façade et dessinent des lignes droites puis des lignes courbes concaves et convexes. Réalisées en béton de marbre blanc de Grèce poli par l’entreprise CIBETEC – et fixés à l’ouvrage par l’intermédiaires d’inserts et fixations inox fournis par l’entreprise FIXINOX – , elles soulignent la forme distinctive de l’ouvrage et ont impliqué un retrait de la façade créant par la même occasion des balcons et terrasses aux formes arrondies.

Ces lignes architecturales ont nécessité une interface entre deux phases : la réalisation du gros œuvre et de la façade. En effet, les façades sont constituées de murs rideaux en verre double hauteur de type « bloc », impliquant l’incrustation des corniches préfabriquées tous les 2 niveaux.

Hormis cette particularité technique, ce projet d’envergure a aussi donné lieu à la création d’un nouvel outil permettant de redresser et de poser des poteaux préfabriqués en marbre de béton blanc poli de Grèce allant jusqu’à 7,5m pour le plus haut d’entre eux et nécessitant une manipulation minutieuse.

Enfin, une attention particulière est portée sur l’empreinte environnementale et socio-économique qui entoure le projet. Elle s’exprime notamment à travers l’utilisation de béton bas carbone avec des granulats recyclés issus des ballasts de chemin de fer à Chartres en partenariat avec la société EQIOM ; qui ont été mis en œuvre pour les planchers et quelques verticaux, la certification HQE/BREEAM (niveau Excellent) visée, et la charte environnement Grand Projet qui implique de l’insertion par l’emploi et le recours à une sous-traitance locale etc.

32 400 m²

de surface de plancher

54 800m²

de surface hors d’œuvre

2 700m²

de faux-planchers en réemploi

39 500 heures

d’insertion par l’emploi